Trop plein

…Mais elle a un peu raison, cette petite conne. Ce soir j’ai été dangereux. En temps normal j’aurais compris que l’agitation de ce gamin faisait partie d’un tableau de commotion cérébrale, même si le trauma crânien ne m’avait pas été annoncé (pour mieux me « vendre » ce blessé qui aurait du aller directement à la case « Hôpital »). J’aurais pris au sérieux cette éraflure du visage et cette plaie de la lèvre. Fort heureusement, il n’y aura pas de conséquences pour cet enfant.
Mais je sais que je n’étais plus en état de travailler ce soir. Potentiellement c’est grave.
L’an dernier Je m’inquiétais d’être à la limite de mes capacités. Cette année, j’ai dépassé la ligne rouge.

Trop c’est trop. On ne peux plus faire ce qu’on fait avec des moyens chaque année plus limités.
Moi, en tous cas, je suis au delà du possible.

Bien sûr, cette nuit là je n’ai pas beaucoup dormi. De ses erreurs il faut savoir tirer des leçons. »…

Pour lire l’intégralité du billet cliquez ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s